4 erreurs à ne pas commettre lors qu'un chantier de construction
Rédigé par Nadine c Publié le

4 erreurs à ne surtout pas commettre dans vos chantiers de construction

Vous avez choisi d’entreprendre d’importants travaux de construction ?

Que ce soit pour un projet immobilier ou pour rénover vos locaux professionnels, les erreurs sont vite arrivées et peuvent vite devenir coûteuses.

Des retards, des dépassements de budget ou des problèmes de qualité peuvent rapidement survenir si vous n’y prêtez pas garde.

Voici les 4 principales erreurs à absolument éviter lors de vos chantiers pour que tout se déroule sans accroc.

Négliger la phase de conception et de planification

Une erreur fréquente et pourtant cruciale est de passer trop rapidement sur l’étape de conception.

Vous ne pouvez pas vous permettre de vous lancer tête baissée dans les travaux sans avoir minutieusement planifié chaque détail.

Un défaut d’anticipation des contraintes vous exposera à des imprévus qui ralentiront l’avancée du chantier et feront exploser les coûts.

Un conseil pour vous mettre à l’abri de tout ça donc : Faites réaliser la rénovation de votre habitation par Bouhachicha Ali et même vos constructions immobilières dans une mesure plus large.

Ces derniers prendront le temps de concevoir méticuleusement les plans d’exécution.

Ils évalueront également avec la plus grande précision les surfaces à aménager, les matériaux nécessaires et les techniques à mettre en œuvre.

Une mauvaise estimation entraînera forcément des ajustements hasardeux par la suite.

Choisir les mauvais prestataires

Les ressources humaines impliquées dans le chantier sont déterminantes pour sa réussite.

Par conséquent, vous devez faire preuve de la plus grande vigilance lors du choix de vos différents intervenants.

Premièrement, sélectionnez des entreprises disposant des certifications et qualifications adéquates.

Des prestataires sous-qualifiés ou sans expérience sérieuse dans les travaux à réaliser exposeront votre chantier à de graves dysfonctionnements. 

Deuxièmement, vérifiez la santé financière des sociétés que vous souhaitez engager.

Un défaut de surface financière fragilisera ces entreprises et compromettra inévitablement le bon déroulement des travaux. 

Sous-estimer les imprévus inhérents aux chantiers

Même en ayant planifié de manière méticuleuse, il serait illusoire de penser pouvoir tout anticiper.

Des aléas de toutes sortes se produisent inévitablement au cours des travaux.

Ces imprévus peuvent provenir de problèmes techniques inattendus :

  • dégradations inexistantes sur les plans ;
  • défauts structurels non détectés ;
  • présence d’amiante ou d’autres matériaux polluants à traiter, etc.

Ils peuvent également être causés par des conditions météorologiques défavorables, des approvisionnements défaillants ou des soucis administratifs.

Quelles que soient les causes, ces contretemps sont malheureusement inévitables et génèrent dans la plupart des cas des dépassements de délais et de coûts. 

Vous devez donc systématiquement provisionner des marges de manœuvre conséquentes pour à la fois disposer de la flexibilité nécessaire dans le déroulement du projet, mais aussi d’un volant budgétaire suffisant.

Ne pas assurer un suivi rigoureux du chantier

Le simple fait d’avoir défini une planification initiale et sélectionné des prestataires réputés ne suffit pas pour assurer la progression normale du chantier.

Il est indispensable d’en assurer un contrôle permanent tout au long des travaux. 

Vous devez régulièrement vérifier le strict respect du calendrier prévu, tant au niveau global du projet que de chaque phase.

Les éventuels retards doivent rapidement être identifiés et leurs causes analysées pour y remédier.

Par ailleurs, vous devez vous assurer de la conformité parfaite avec les spécifications techniques retenues et les normes applicables.

Les non-conformités éventuelles doivent sans délai être rectifiées.